Si vous avez manqué le début ...

... Route de Monts, un champ en jachère, dans une ferme du XVIème siècle,

un étonnant micro-climat, un peu de boue, des creux, des bosses, quelques chardons.

Un flamboyant Chatelain quinqua, de pimpants quadras, comédiens, profs, développeurs & graphistes, coiffeur, cuisinier, soudeur, bibliothécaires, infirmier Psy, dessinateurs, vidéastes, commerciaux... des taupes.

Des jeunes, des moins jeunes, du saucisson, du blanc, du rouge, 2 buts de hand .... et UN BALLON !

un Eden sur terre que vous ne trouverez pas par Hasard.



Bienvenue au SPARTAK de la Liodière,

à Joué les Tours, Ferme de la liodière.

20 janvier 2007

3-3 : une équipe est née!

Compte rendu approximatif du match.
"Ils l'ont fait!", "Phénomènal!!!", "L'exploit!", "Putain!", "Des héros..."
Il s'est passé quelque chose hier à Fondettes, probablement la naissance d'une des future grande équipe de vétérans de l'ouest de l'agglomération de Tours, ce n'est pas rien...


Un match endiablé dés le coup d'envoi. Dix premières minutes de fébrilité "Combien on est? Qui c'est qui commence? Qui c'est qui joue où? Quand? Où qui sont? Où qu'il est le ballon?". De l'énervement, quelques contacts, des tirs adverses sur les poteaux. Des tirs du Spartak sur le poteau. Puis le soulagement but de Xavier. Puis 1-1. Mi-temps. 180 bpm pour tous. Quelques montées de ton sur notre banc de touche. Une rotation des joueurs toutes les 10 minutes dans un bon désordre. Reprise: un jeu qui commence un peu mieux à s'organiser coté spartakiste. Des fautes de jeu à 11 (passe au goal, des hors jeu) gentiement non sifflées. Puis une lucarne de toute beauté du stéphanois de Fondettes pour un 2-1. Le jeu s'anime, des contre sur contre. Coup franc bien placé. L'arbitre demande de jouer tandis que le mur se place: tir de l'une des deux perles noires du Spartak Dom (Franck M). Léger flottement. Fondettes commence à accélerer. Des envolées flamboyantes de l'autre perle noire Tom (Rod) qui sauve de nombreuses situations périlleuses dans les cages démesurément spatieuses. La charnière centrale du Spartak tient bon. Dégagements de merde de Tom en plein axe , retour illico à l'envoyeur pour un 2-2. Puis beau tir de 30 m de Dom. 3-2. Fin de matchs, des ocaz de partout. 3-3. Tout le monde est content. Du spectacle, des buts, des beaux gestes en troisième mi-temps.
Match retour aux beaux jours sur le Stade d'honneur cette fois. Merci à l'équipe de Fondettes (simplement 2 défaites cette saison) de nous avoir permis ce bonheur (primitif?) là!
On y reviendra! (Dups)

2 commentaires:

PYM (Fondettes) a dit…

Je savais que Jean-Philippe Rethacker avait pris sa retraite de France-Football, mais je ne savais pas qu'il faisait des piges pour le Spartack !
Bon, Gatuso, j'ai reconnu ta plume. Ce fut un plaisir de jouer contre vous.
PYM
PS on a 2 défaites mais en 10 matches, on n'est pas l'OL non plus !

Anonyme a dit…

Chapeau les gars, esprit sport sur le terrain, en 3ème mi-temps, et dans le compte-rendu!
Faudra quand même penser à acheter une trompette pour égayer le banquet d'après-match
car le trompettiste m'a semblé l'avoir avalée comme dirait Jean Mimi.
Un adversaire "terrain" mais néanmoins co-équipier en 3ème-mi-temps

JANOT en EdF!! (là, on m'aura reconnu...)